Tous les articles par creops

MUNIER-GAILLARD Cristophe

Situation personnelle
né le : 27/02/1961 à Auxerre, Yonne (89), France
domicilié à Yangon, Birmanie
chercheur indépendant

Expérience professionnelle
1984-1991  Lecteur de français en Thaïlande
2000-2006  Interprète birman-français/anglais en Birmanie pour le CICR

Diplômes, bourses
– 1983  DEA en Littérature Moderne, Université de Provence Aix-Marseille I
– 1996  DEA en Méthode de l’Histoire, de l’Histoire de l’Art et de l’Archéologie,  École Pratique des Hautes Études-La Sorbonne, Paris.
– 1998  Licence en études birmanes, INALCO, Paris.
– 1999 Bourse Lavoisier du Ministère des Affaires Étrangères pour l’étude du birman à l’Université des Langues Étrangères de Yangon, Birmanie.
– 2015 Doctorat en histoire de l’art sous la direction du professeur Edith Parlier-Renault :
« L’émergence de l’individu dans la peinture murale bouddhique narrative de Haute-Birmanie (1700-1786) », école doctorale VI – Paris IV La Sorbonne (Centre de Recherche sur l’Extrême-Orient de Paris-Sorbonne).

Publications, séminaires et colloques depuis 2012
– 2017, « Pagan in Post-Pagan Period Narrative murals », Was Bagan: “the metropolis of Buddhism in Indo-China”?, SEAMEO CHAT and SOAS, Yangon, Birmanie, 9-12 juillet.
– 2017, « Portugais, Indiens et Luso-XY dans la peinture murale du Myanmar des 17e et 18e siècles : métissages culturels et jubilations iconographiques », L’Asie portugaise : des arts et des lettres, Fondation Calouste Gulbenkian et Université Paris Sorbonne, 1er et 2 juin 2017.
– 2017, MUNIER-GAILLARD Cristophe, Kirichenko Alexey and Minbu Aung Kyaing, La vie du Bouddha. Peintures murales de Haute-Birmanie, Suilly-La-Tour : Findakly.
– 2016-2017, séminaire : « Course on the classification of Burmese murals styles : classification of Nyaungyan murals (late 16th-early 19th c.) and Konbaung I and II styles (1780-1830) », Université de Yangon, département d’archéologie, Yangon, Birmanie, décembre 2016-mars 2017.
– 2013, « 17th to early 19th century Burmese murals in relation to Murals of Siam and Lan Na », Journal of Fine Arts, volume 2, Université de Chiang Mai, p. 235-304.

Publications avant 2012
– 2010, « Édifier, surprendre et faire rire. La société bouddhique birmane dans les sermons visuels de la Chindwin ». Moussons. Recherche en sciences humaines sur l’Asie du Sud-Est, no. 16, 2010, pp. 103-132.
– 2007, MUNIER C. et MYINT AUNG, Burmese Buddhist Murals. Volume 1 – Epigraphic Corpus of the Powin Taung Caves, Bangkok, 2007.
– 1999, « Les bornes rituelles semas », Archéologia, no. 355, 1999, pp. 46-54.
– 1998, « Les premières grottes bouddhiques de Dvaravati », Archéologia, no. 347, 1998, pp. 52-65.
– 1998, Sacred Rocks and Buddhist Caves in Thailand, Bangkok, White Lotus, 1998.

 

Colloque « Picturesque Modernities »

PICTURESQUE MODERNITIES
ARCHITECTURAL REGIONALISM AS A GLOBAL PROCESS (1890-1950)

Colloque international, organisé à Paris, du 30 novembre au 2 décembre 2016

Comité organisateur:
Cluster of Excellence “Asia and Europe in a Global Context”
Heidelberg University (Global Art History)
German Center for Art History Paris
University of Poitiers (Department of Art History)
Centre André Chastel (University Paris-Sorbonne)
Association française des Historiens de l’Architecture (A.H.A.)

Télécharger le programme ici.

VIAL-KAYSER Christine

photo_vial_site

Christine Vial Kayser est historienne de l’art, conservateur du Patrimoine et  chargée de cours à l’ICP et à l’IESA/Warwick University. Elle est actuellement maître de conférence invité à l’université de Nalanda (Inde). Ses recherches portent sur la sémantique de l’œuvre, considérée comme l’expression de « forces » sociales et individuelles, selon une approche phénoménologique et cognitive.  Venant du monde occidental, ses recherches portent  sur l’Asie (Chine, Inde, Pakistan) depuis son doctorat sur Anish Kapoor.  En tant que conservateur du Musée-Promenade de Marly-le-Roi/Louveciennes (depuis 1993) elle a conçu une série d’expositions dont Le Corbusier à Chandigarh : entre ombre et lumière, 2013.

Ouvrages
Notions esthétiques et perception sensible organisée, actes de colloque, codirecteur avec Véronique Alexandre-Journeau, L’Harmattan, 2015, 506 p.

Anish Kapoor : le Spirituel dans l’art, Presses Universitaires de Rennes, 410 p.

 

A paraître en 2017 :
Le bouddhisme dans l’art contemporain chinois et indien, Presses Universitaires de Rennes.

Articles dans publications à comité de lecture
« Monuments and trauma: official and artistic responses to the Weichuan earthquake », Journal of ethnology (Southwest University for Nationalities Chengdu, Chine), ISSN 1674-9391 (vol 7, publication en cours) ;  

  • « Zeng Fanzhi : le banquet comme représentation d’une crise morale », IHA Revista, Université de Lisbonne, Avril ;
  • « The Chineseness of Huang Yong Ping: a warfare strategy », Fred Dervin et Regis Machart (dir.), Cultural Essentialism in intercultural Relations, Palgrave McMillan (publication en cours) ;
  • « Nalini Malani: a replay of the Partition »,
  • « Interview avec Shilpa Gupata », Anne Castaing (ed.), Raconter la Partition (titre provisoire), Paris, Karthala (publication  en cours).

« The banquet as a global figure of power in the work of Zeng Fanzhi », Art&Media, Vol. 14, N° 2, May 2015 (ISSN 2005-5587) ;

« Nalini Malani: a global storyteller », Studies in Visual Arts and Communication, University of Bucarest, Vol. 2, N°1, July, on line Journalonarts.com (ISSN 2393).

« The Gothic in the work of the Chapman brothers », Gothic Culture, subculture, counterculture, St Mary college, Londres (en ligne http://www.otranto.co.uk/).

« Myra Hindley, figure contemporaine de Méduse », Musemedusa, Université de Montréal (en ligne http://musemedusa.com).6 « Le vide chez Le Corbusier » et 5 « Anish Kapoor et le vide », Notions esthétiques comparées, V. Alexandre-Journeau (dir.), L’Harmattan ; 4 « Anish Kapoor vu par Homi Bhabha : une herméneutique subalterne », Marges (Paris 8) n°16, mars (en ligne http://marges.revues.org/258) ; 3 «  La Marche dans l’art contemporain : un mécanisme archétypal au service d’une expérience méditative », Le Corps sensible (dir. Steven Bernas), Paris, L’Harmattan.

« Andy Goldsworthy au YSP : performance ou expérience rituelle ? », Marges (Paris 8) n° 14, fév. (en ligne http://marges.revues.org/258).

« Anish Kapoor et l’invisible », Iris (Grenoble III), n° 32, juin.

Autres articles (sélection)
2015 – « The sublimation of the senses: Rameshwar Broota – artist profile », Art Radar Asia (Hong-Kong), février (en ligne http://artradarjournal.com/2015/02/06/the-sublimation-of-the-senses-rameshwar-broota-artist-profile/).

2011 – « Anish Kapoor, culture globale ou racines spirituelles ? », Arts sacrés, mai ; « Indian art season in France », Art Radar Asia (Hong-Kong), juin (en ligne http://artradarjournal.com/2011/07/13/indian-art-season-in-france-installation-dominates-2-major-museum-shows/).

2010 – « Art versus religion », Artartart (R.-U.), n° 208, avril n. p. [en ligne http://www.artartartgallery.com/Reviews9.html].

Catalogues d’exposition (directeur de publication et auteur de chapitres)
Allons Enfants ! La publicité et la Grande Guerre, Musée-Promenade, 2014, 128 p.

Le Corbusier à Chandigarh : entre ombre et lumière, Musée-Promenade, 2013, 128 p.

De la Montgolfière au dirigeable : Le Pouvoir de voler, Musée-Promenade/Artlys, 2009, 120 p.

L’Enfant chéri au siècle des Lumières, Musée-Promenade/L’Inventaire, 2004, 150 p.

Vivre, Wan Fung Art Gallery, Pékin, 1998, 20 p.

Peindre le ciel de Turner à Monet, Musée-Promenade/L’Inventaire, 1995, 150 p.

 

COURS 1er semestre 2016-2017

LICENCE

L3AA15PG – Inde
1 cours obligatoire + 1 TD
Initiation à l’art et à l’archéologie de l’Inde ancienne – Mme K. Ladrech   Lundi salle Doucet 14h-16h        
Ce cours proposera une introduction à l’art et l’archéologie de l’Inde. Il abordera, chronologiquement, les phases principales de l’art indien, de la civilisation de l’Indus (3e-2e millénaires av. n. è.) à l’époque médiévale (VIIe-XIIIe siècles de n. è.), par le biais de monuments (sanctuaires rupestres et temples construits) et d’oeuvres significatifs, témoins des évolutions et de la diversité stylistique de l’art indien. Une attention particulière sera portée à l’iconographie bouddhique et hindoue.
Bibliographie :
HUNTINGTON, Susan L. The Art of Ancient India. Boston : Weatherhill, 1985
LO MUZIO, Ciro & FERRANDI, Marco. L’Inde. Des origines aux Moghols. Paris : Hazan, 2009
PARLIER-RENAULT, Édith. L’art indien – Inde, Sri Lanka, Népal, Asie du Sud-Est. Paris : PUPS, 2010
TD – Mme K. Ladrech

– L5AA15HA – Inde
1 cours obligatoire + 1 TD
L’art bouddhique et hindou dans le Deccan (VIème-VIIIème siècle) – Mme E. Parlier-Renault  Vendredi salle Doucet 12h-14h  

TD groupe 1  Mardi s. Picard 16h-17h   Groupe 2 mercredi s. 115  13h-14h

La période gupta (IVe s.-milieu du VIe s.) inaugure un modèle esthétique et iconographique qui se diffuse vers le sud à partir du VIème siècle, inspirant l’architecture et la sculpture des sites rupestres et des premiers sanctuaires construits du Deccan (Mahârâshtra et Karnataka). Le cours prendra pour sujet quelques exemples particulièrement représentatifs des principaux sites bouddhiques et hindous de la période, en s’attachant au développement des programmes iconographiques et du décor architectural.
Bibliographie :
GOPINATH RAO, T.A., Elements of Hindu Iconography, 4 vol., Madras, 1914.
HUNTINGTON, Susan L., The Art of Ancient India: Buddhist, Hindu, Jain, New York: Weatherhill, 1985.
LO MUZIO, Ciro & FERRANDI, Marco. L’Inde. Des origines aux Moghols. Paris, 2009.
PARLIER-RENAULT, Édith. L’art indien – Inde, Sri Lanka, Népal, Asie du Sud-Est. Paris, 2010.
RUDY JANSEN, Eva, Iconographie de l’hindouisme. Les dieux, leurs manifestations et leur signification, Diever, 1999.
ASTIER Alexandre, Comprendre l’hindouisme, Eyrolles, 2007.
BECKER Cécile Le Bouddhisme, Eyrolles, 2013.
– TD – Mme K. Ladrech

– L5AA16AR – Extrême-Orient
1 cours obligatoire   
Archéologie des religions dans le monde chinois – M. A. Gournay
Ce cours propose une introduction à l’étude des systèmes religieux dans le monde sinisé : Chine, Corée, Japon, Vietnam) et vise à montrer en quoi peut consister une analyse archéologique de leur équipement (lieux et objets de culte, représentations du divin, pratiques divinatoires et funéraires, recours à l’écrit).
Bibliographie :
MASPERO, Henri, Le Taoïsme et les religions chinoises, préface de Max Kaltenmark, Paris, Gallimard, 1971.
De GROOT, JOHANN JACOB Maria, The Religious System of China. Its ancient forms, evolution, history and present aspect. Manners, customs and social institutions connected therewith, 6 vol., Leyde, E. J. Brill, 1892-1910.
DORÉ, Henri, Recherches sur les superstitions en Chine, 15 vol., Shanghai, T’u-Se-Wei Press, 1914-1929.
DORÉ, Henri, Manuel des superstitions chinoises, ou petit indicateur des superstitions les plus communes en Chine (1926), réédité avec une introduction de Michel Soymié, Paris/Hong Kong, Centre de publication de l’UER Extrême-orient – Asie du Sud-Est de l’Université de Paris, 1970.

 

MASTER 1

Extrême-Orient : M. Antoine Gournay

Jeudi 9h-11h salle Perrot
Méthodologie de la recherche et préparation du mémoire.
Thème principal : art des jardins et peinture de paysage en Extrême-Orient

Art de l’Inde et de l’Asie du Sud-Est (Mme Edith Parlier-Renault)

Mardi 16h-18h CREOPS salle 239

La représentation des vies antérieures du Buddha (jâtaka) en Inde et en Asie du Sud-Est 

Le cours est consacré à l’illustration des jâtaka dans l’art narratif bouddhique de l’Inde et de l’Asie du Sud-Est. Il aborde la question du rapport entre textes et images et celle des modes narratifs, ainsi que celle de l’évolution doctrinale du bouddhisme, perceptible dans le choix des thèmes illustrés comme dans l’interprétation spécifique des récits que les images proposent, en fonction des époques et des sites. Chaque année est privilégié un site ou un ensemble de sites choisis en Asie du Sud ou du Sud-Est.

Cowell, E.B., The Jâtaka,  trad. par E.B.Cowell et al. ,  6 vol., London, 1895.

Dehejia, Vidya, Discourse in early Buddhist Art: visual narratives of India,  Delhi, 1997.

Kurita, I., Gandhāran Art, 2 vol., Tokyo 1988-89.

Schlingloff, Dieter, Studies in the Ajanta Paintings, Delhi, 1987.

Sivaramamurti, C., Amarāvatī  Sculptures in the Madras Government Museum, Madras, 1956.


MASTER 2

Art de l’Inde et de l’Asie du Sud-Est (Mme Edith Parlier-Renault)

Vendredi 16h-18h CREOPS salle 239

Le temple hindou en Inde du Nord (Xème siècle)  

Le cours sera consacré à l’architecture et à la sculpture des temples construits au Xème siècle dans les différentes régions de l’Inde du Nord, du Râjasthân à l’Orissa. Qu’ils soient dédiés au dieu Siva ou aux principales formes de la déesse, de Durgâ aux Yoginî, leurs programmes iconographiques reflète l’importance des notions liées au tantrisme, dont on situe souvent l’apogée à cette période. L’analyse des images et du programme iconographique s’attachera à dégager les spécificités régionales dans l’évolution des représentations divines et du culte.

Bibliographie sommaire

HARLE, James C., The Art and Architecture of the Indian Subcontinent, Yale University Press, 1994.

Huntington, Susan L., The Art of Ancient India: Buddhist, Hindu, Jain, New York: Weatherhill, 1985.

MEISTER, M.W., and DHAKY, M.A., eds. Encyclopaedia of Indian Temple Architecture, Beginnings of Medieval Idiom,vol. II pt 3 North India, New Delhi, 1998.

PADOUX, André, Comprendre le tantrisme ; les sources hindoues, Albin Michel, coll. Spiritualités vivantes, 2010.

VARENNE, Jean, Le tantrisme : mythes, rites, métaphysique, Albin Michel, 1997.

 Art de l’Extrême-Orient : M. Antoine Gournay

Jeudi 9h-11h salle Perrot

Méthodologie de la recherche et préparation du mémoire.
Thème principal : équipement des cultes religieux en Extrême-Orient.

 

Antoine GOURNAY

Antoine GOURNAYantoine.gournay@paris-sorbonne.fr

 

Professeur d’histoire de l’art et archéologie de l’Extrême-Orient, université Paris-Sorbonne.

 

Directeur-adjoint du Centre de Recherche sur l’Extrême-Orient de Paris-Sorbonne (CREOPS, ED 124, EA 2565).

 

 

SYNTHESE DE LA CARRIERE :

 

Ancien élève de l’École normale supérieure (promotion Lettres 1983), agrégé de lettres classiques (1987), Antoine Gournay est conservateur du patrimoine et docteur en histoire de l’art. Après un séjour de cinq ans à Hong-Kong, où il est attaché culturel au Consulat général de France, et enseigne comme lecteur à l’Université de Hong Kong, puis comme visiting scholar  à la Chinese University of Hong Kong, il effectue un séjour de six mois au Japon comme lauréat de la Villa Kujôyama du ministère des affaires étrangères à Kyôto. Reçu au concours de l’École nationale du patrimoine (promotion 1993), il est nommé conservateur au musée Cernuschi, musée des arts asiatiques de la Ville de Paris. Il a été le commissaire d’une douzaine d’expositions, dont « La Cité interdite » présentée au musée du Petit-Palais à Paris en 1995. Ses recherches portent essentiellement sur l’histoire de l’architecture, de l’urbanisme et l’art des jardins en Extrême-Orient, mais aussi sur la peinture de paysage en Chine, la céramique et l’archéologie des lieux de culte. En 1999, il est élu maître de conférences en histoire de l’art et archéologie de l’Extrême-Orient à l’université de Paris-Sorbonne. Habilité à diriger des recherches (2010), il est depuis 2011 professeur d’art et archéologie de l’Extrême-Orient à l’université de Paris-Sorbonne. Membre du Centre de recherches sur l’Extrême-Orient, il voyage régulièrement en Asie, à l’invitation de plusieurs universités et institutions avec lesquels il a noué des partenariats actifs. Il a été invité à deux reprises comme Visiting Scholar à Stanford University (Dpt of Art and Art History)  en 2014 et 2015.

 

 

Principaux axes de recherche :

 

  1. Histoire et archéologie de l’architecture en Extrême-Orient.
  2. Art des jardins et peinture de paysage en Extrême-Orient.

     Curriculum Vitae (English)

Professor, Far Eastern Art and Archaeology

Dpt.of Art History and Archaeology

Paris Sorbonne University

3 rue Michelet, 75006 Paris

e-mail :  antoine.gournay@paris-sorbonne.fr

Tel. +33 143 15 519

 

 

 

Professional Experience

 

2011-present 

2009-present

 

2005-2010

1999-2011

 

1995-1999 

1995               1994-1995     

 

1990-1993 

 

1988-1990    

 

1987-1988    

Full Professor, Far Eastern Art and Archaeology, Sorbonne University, Paris

Deputy Head, Centre de recherche sur l’Extrême-Orient de Paris-Sorbonne

 

Vice-Chair, Dpt. of Art History and Archaeology, Sorbonne University, Paris

Assistant Professor, Far Eastern Art and Archaeology, Sorbonne University, Paris

Curator for Chinese Art, Musée Cernuschi, Paris

Scholar in residence, Villa Kujoyama, French Foreign Ministry, Kyoto

French National School for Heritage (École nationale du patrimoine) Paris, France

Visiting Scholar, Department of Fine Arts, the Chinese University of Hong Kong

Cultural Attaché, French Consulate General in Hong Kong,  

Lecturer, Language Center, Hong Kong University

Teacher of Classical Studies, Lycée La Bruyère, Versailles, France

 

 

Education

 

HDR (Habilitation as director for academic research), Art History and Archaeology, Paris-Sorbonne, 2010.

 

PhD (Doctorat) in Art History and Archaeology, “The Use of Space in the Chinese Garden”,

 Paris Sorbonne University, 1998

 

Museum curator national diploma (Conservateur du patrimoine, diplômé de l’École nationale du patrimoine), Paris, 1995

 

Master degree in Art History and Archaeology, Paris Sorbonne University, 1988

 

Agrégation de lettres classiques (National competitive examination for Academic teaching,

French and Classical literature), 1987

 

École normale supérieure, Paris, 1983-1987 

 

B.A. (Art History and Archaeology), Paris Sorbonne University, 1984

 

B.A. (French and Classical Literature), Paris Sorbonne University, 1983

 

Administrative service

 

2005-2010 Vice-Chair, Dpt. of Art History and Archaeology, Sorbonne University, Paris

 

2006-2010 Curriculum organiser for Art History and Archaeology, Paris-Sorbonne University Abu Dhabi.

 

 

 

Professional service in academic institutions or scientific committees 

 

2011-present  Member, l’Observatoire des tendances du jardin (Jardiland foundation and Château de Courson).

 

2007-2011     Member, Conseil national des Monuments Historiques (section Parcs et Jardins).

 

2006-2010     Member,  Conseil national des parcs et jardins (Ministry of Culture).

 

2005-2010     Co-founder and  member, editing committee of the academic journal Polia, revue de l’art des jardins (10 numéros parus)

2002-2003      Jury-member,  École d’architecture de Paris-Malaquais diploma

1999-2000      Jury-member,  recruiting examination, École nationale du Patrimoine, Paris.

 

 

Publications

 

 

  • Books :

 

La Maison chinoise, Paris, Klincksieck 2016.

– Francine Del Pierre. Fance Franck, dialogue des céramistes (en collaboration avec Pierre Staudenmeyer), Paris, Norma éditions, 2004.

 

Jardins de Chine et du Japon, conception et organisation de l’espace, Paris, CNDP, coll. « Actualité des arts plastiques », 2000.

 

 

  • Chapters published in collective books :

 

– « Le dernier empire », et « Jardins secrets des empereurs mandchous », in Monique Crick (dir.), Chine impériale. Splendeurs de la dynastie Qing 1644-1911, cat. de l’exposition présentée à la fondation Baur, musée des arts d’Extrême-Orient à Genève (2 oct.-4 janv. 2015), Geneva, Baur Foundation, 2015, p. 11-19 et 95-107.

 

– « Architecture et rituel : Le shikinen-sengû  à Ise », in Jean-Sébastien Cluzel et Nishida Masatsugu (dir.), Paris, Le Seuil, 2015, p. 103-112.

 

 

– « L’architecture dans l’œuvre de Hokusai », in Jean-Sébastien Cluzel (dir.), Hokusai. Le vieux fou d’architecture, Paris, Le Seuil-BnF, 2014, p. 90-106.

 

 

 

  • Articles published in academic journals :

 

« Le luxe de la Chine ancienne », Monde chinois, n° 29-printemps 2012, p. 36-46.

 

« Wenhua jingguan yu diyu jiyi – lun Qufu ji shijie yichan文化景观与地域记忆 论曲阜及世界遗产» (Paysage culturel et mémoire des lieux : Qufu et le patrimoine mondial), synthèse des communications présentées par Roland Lin Chih-Hung et Antoine Gournay au colloque international Projet urbain et identité patrimoniale en Chine : le cas de Qufu, ville natale de Confucius organisé conjointement par la Ville de Qufu, l’université de Pékin, l’université Tsinghua (Pékin), le CREOPS (université Paris-Sorbonne) et la Société des Amis de Qufu (Qufu, Institut d’études confucéennes, 31 mai-1er juin 2008), Kuanwenhua duihua宽文华对话- Dialogue transculturel, revue internationale de l’université de Pékin, Beijing University, n° 25, 2009, p. 121-128.

 

« Fance Franck », Allgemeines Künstlerlexikon. Bio-bibliographischer Index A-Z (AKL),  Leipzig, K.G. Saur, 2004, KUE-Nummer: 00510469.

 

« Francine Del Pierre, Fance Franck », Sèvres, Revue de la société des amis du musée national de céramique, n° 15, 2006, p. 111-123.

 

« Chine : jardins du Lingnan à la fin de la dynastie des Qing (1644-1911) », Polia, revue de  l’art des jardins, n° 1, printemps 2004, p. 63-78.

 

« Le système des ouvertures dans l’aménagement spatial du jardin chinois », Léon Vandermeersch (dir.), L’art des jardins dans les pays sinisés, Chine, Japon, Corée, Vietnam, numéro thématique de la revue internationale Extrême-Orient, Extrême-Occident, n° 22, 2000, p. 51-71.

 

« Les fruits du jardin chinois », Asie : Savourer, goûter, n° III, 1995, p. 249‑258.

 

« Le jardin chinois », Ramage – Revue d’archéologie moderne et d’archéologie générale, n°12, 1994-1995, p. 119-135.

 

« L’aménagement de l’espace dans le jardin chinois », dans Flora BLANCHON (dir.), Asie, 2, Aménager l’espace, Paris, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 1994, p. 263-279.

 

« Jardins chinois en France à la fin du XVIIIe siècle », Bulletin de l’École Française d’Extrême-Orient, t. LXVIII, Paris, 1991, p. 259-271.

 

 

 

 

  • Exhibition catalogues :

 

L’âge d’or de la céramique chinoise VIe-XIVe siècles, collection Meiyintang, catalogue d’exposition (Paris, Musée Cernuschi, 4 mars – 27 juin 1999), Paris, éditions Findakly et Paris-Musées, 1999, as editor and curator of the exhibition.

 

Le Parfum de l’encre, peintures chinoises de la collection Roy et Marilyn Papp, catalogue d’exposition (Musée Cernuschi, 23 sept. – 30 déc. 1999), Paris, éditions Findakly et Paris-Musées, 1999, as editor and curator of the exhibition.

 

Rites et Festins de la Chine antique, Bronzes du musée de Shanghai, catalogue d’exposition (Paris, Musée Cernuschi, 23 sept. 1998 – 10 janv. 1999), Paris, éditions Findakly et Paris-Musées, 1998, as editor and curator of the exhibition, and author of essays « Formes et fonctions », p. 45-54 , and catalogue entries n° 1-19 « Les débuts de l’âge du bronze », p. 65-91.

 

Jades chinois, pierres d’immortalité. Asian Art Museum of San Francisco, The Avery Brundage Collection, catalogue d’exposition (Paris, Musée Cernuschi, 26 sept. 1997 – 4 janv. 1998), Paris, éditions Findakly et Paris-Musées, 1997, as editor and curator of the exhibition.

 

La Cité interdite, vie publique et privée des empereurs de Chine 1644-1911, catalogue d’exposition (Paris, Musée du Petit-Palais, 9 nov. 1996 – 23 févr. 1997), Paris, éditions Paris-Musées, 1995 : as editor and curator of the exhibition, and author of essays « L’architecture de la Cité interdite », p. 65-86, introductory texts and catalogue entries: portraits impériaux, cat. n° 22-26, p. 152-159 ; mobilier, cat. n° 30-45, p. 163-259 et cat. n° 149-152, p. 306-311 ; peintures, cat. n° 118-123 et 126-129, p. 256-283.

 

 

  • Published conference papers and abstracts :

 

« Qufu,  modèle d’aménagement architectural de l’espace confucéen », L’urbanisme à l’aube du XXIe siècle, actes du colloque international Les héritages culturels dans l’urbanisme et l’architecture au XXIe siècle. Projets urbains, architecture et identité culturelle en Europe, Afrique du Nord, Moyen-Orient et Asie (Université Paris Sorbonne-Abu Dhabi, 19 et 20 mai 2008), Paris, Presses de l’université Paris-Sorbonne, 2010, p. 245-252.

 

La céramique contemporaine et l’Extrême-Orient, actes du colloque international La céramique contemporaine et l’Extrême-Orient, en collaboration avec la Société française pour l’étude de la céramique orientale (Paris, INHA, 30-31 mars 2007), Paris, Société française pour l’étude de la céramique orientale et Centre de recherche sur l’Extrême-Orient de Paris-Sorbonne, numéro spécial publié par le bulletin de la Société française pour l’étude de la céramique orientale, Paris, 2007.

 

« Orienter l’esprit, s’orienter grâce au trait : remarques sur quelques pratiques artistiques en Extrême-Orient et en Occident », L’âme du trait, actes du colloque organisé conjointement par le CREOPS et le Musée Ungno Lee (Daejon, Corée du Sud), Daejon, Ungno Lee Museum, 2011, p. 121-132.

 

« Lin Fengmian in Paris. Lin Fengmian zai Bali林風眠在巴黎 », Lin Fengmian yu ershi shiji zhongguo meishu 林風眠與二十世紀中國美術  (Lin Fengmian et l’art chinois au vingtième siècle), actes du colloque international (Hangzhou, Académie des Beaux-Arts de Chine et Shanghai, 28-29 oct. 1999), Hangzhou, Zhongguo meishu xueyuan chubanshe, 1999, p. 721-726.

 

« Le jardin privé comme lieu de retraite. Jardins du Guangdong à la fin des Qing », État, Société Civile et Sphère Publique en Asie de l’Est. Regards sur les traditions politiques de la Chine, du Japon, de la Corée et du Vietnam, Charles Le Blanc et Alain Rocher (dir.), actes du Ve colloque du Collectif Europe – Amérique du Nord pour la coopération en études est-asiatiques, Montréal, université de Montréal, Centre d’études de l’Asie de l’Est, 1998, p. 83-89.

 

  • Other published articles :

 

 

« Jades de la tombe du roi de Nanyue », Bulletin de Sinologie, Nouvelle Série, n° 87-janvier 1992, p. 25-28.

 

« Les meubles classiques Ming », Bulletin de Sinologie, Nouvelle Série, n° 85-novembre 1991, p. 27-29.

 

« Broyer du noir, contempler les nuages pourpres. Pierres à encre de Duan », Bulletin de Sinologie, Nouvelle Série, n° 80-juin 1991, p. 28-29.

 

« L’art des frères Gao et l’école du Lingnan », Bulletin de Sinologie, Nouvelle Série, n° 77-mars 1991, p. 30-31.

 

 

  • Essays and entries published in exhibition catalogues :

 

« Rencontre avec Bernard Leach et Hamada Shoji : Francine Del Pierre et Fance Franck », in Yokobori Satoshi (dir.), Hamada Shoji’s Perspective on Modernity, Mashiko (Japon), Mashiko Museum of Ceramics, 2012, p. 95-101.

 

« Le vêtement en Chine sous la dynastie Qing (1644-1911) », Sous la griffe du Dragon, Costumes de cour de la dynastie Qing,  Genève, Collections Baur, musée des Arts d’Extrême-Orient, 2004, p. 28-33.

 

« Trois objets d’art anciens », Alors, la Chine ? catalogue d’exposition CNAC Centre Georges Pompidou, Paris, Éditions du Centre Pompidou, 2003, p. 374-375, ill. p. 416, 428 et 432.

 

« Lin Fengmian », Le Paris de l’Orient. Présence française à Shanghai, 1849-1946 (catalogue d’exposition, Musée Albert Kahn, 19 févr. – 16 juin 2002), Paris, Archives du Ministère des Affaires étrangères et Musée Albert Kahn, 2002 : texte d’introduction et notices, p. 272-277.

 

 « Wen Zhengming (1470-1559) Calligraphie : jour d’été », n° 6, p. 18, « Wen Zhengming, Calligraphie sur éventail, n° 7, p. 19, « Xie Shichen (1488-1575) Ruisseau printanier vallée silencieuse, n° 9, p. 22, « Qian Gu (1508-1579), Paysage », n° 10, p. 23, « Chen Jiayan (1539- apr. 1625) Annonce du printemps », n° 11, p. de rabat recto, « Ding Yunpeng (1547-apr.1621) Paysage », n° 12, p. de rabat verso, « Shen Shichong (actif vers 1607-1640) Torrents et montagnes, averse passagère », n° 16, p. 28, « Shitao (1640-v.1720) Portrait de Mi Fu », n° 21, p. 34, « Yu Lianzhou (fin de la dynastie des Qing 1644-1911) Crabes et épis de millet », n° 24, p. 37, « Huang Shiping (fin de la dynastie des Qing 1644-1911) Crabes », n° 25, p. 38-39, « Bibliographie », p. 72, Huang Zhou, peintre et collectionneur en Chine, catalogue d’exposition (Musée Cernuschi), Paris, éditions Paris Musées, 1995.

 

Chine des Origines, catalogue d’exposition (musée Guimet), Paris, Réunion des musées nationaux, 1994 : textes d’introduction et notices n° 44 « Epée », 3, p. 120-121, n° 60 « Figurine d’Homme », p.150-151, n° 70 « Miroir taoïste », p. 173.

 

 

  • Other publications :

 

« L’invitation pour la forme », contribution au catalogue de la rétrospective Kinga et Anatoly Stolnikoff, Jeu d’enfer, Liège, Arpad éditons et Musées de Liège, 2013, p. 98-99.

« ‘Le’ jardin japonais existe-t-il ? », éditorial de La lettre de la bibliothèque de la Maison de la culture du Japon, Paris, n° 15, hiver 2003.

 

« Les bronzes de Shanghai exposés au Musée Cernuschi » (en collaboration avec Véronique Prat), Le Figaro magazine, 10 octobre 1998, p. 110-113.

 

Musée Cernuschi. Le jardin de façade, Paris, musée Cernuschi, 1998, brochure de présentation, plan de plantation, introduction, calendrier de floraison des végétaux.

 

Jardins du Japon, textes de présentation de l’exposition (Paris, Trianon de Bagatelle, 17 sept. – 21 déc. 1997), Paris, Société des Amis de Bagatelle, 1997.

 

« Jardins chinois et jardins japonais. Chûgoku teien-to nihon teien », Des Voix. Le magazine franco-japonais, n° 77, hiver 1996-1997, p. 66-67.

 

Outils de jardin anciens conservés dans les domaines nationaux d’Ile de France, Paris, ministère de la Culture et de la Communication, 1995 : rapport commandé et diffusé par la Mission jardins du ministère de la Culture, introduction et fiches d’inventaire par domaine.

 

Arts de la Chine ancienne, t. III : Grandeurs et vicissitudes de l’Empire, Paris, éditions Parkstone Musées, 1995, publication posthume du livre de Lionel Jacob, suivi d’édition, récolement et photographie des œuvres, établissement du texte d’introduction, p. 9-21 et de la bibliographie.

 

 

  • Books and other publications reviewed : 

 

 

« Chinese Houses. The Architectural Heritage of a Nation, by Ronald G. Knapp, North Clarendon, VT and Singapore, Tuttle, 2005, 288 pp. ; House Home Family. Living and Being Chinese, edited by Ronald G. Knapp and Kai-Yin Lo, Honolulu, University of Hawai’i Press , New York , China Institute in America, 2005. xxi + 453 pp. », publié dans The China Quarterly, vol. 186, juin 2006, p. 505-508.

 

« Emmanuelle Lesbre et Liu Jianlong, La peinture chinoise, Paris : Hazan, 2004. 480 pages », publié dans Études chinoises, vol. XXIII (2004), p. 508-513.

 

« Aux jardins de Cathay. L’imaginaire anglo-chinois en Occident. William Chambers, Textes réunis et présentés par Janine Barrier, Monique Mosser et Che Bing Chiu, Besançon, Les Éditions de l’Imprimeur (collection Jardins et Paysages), 2004, 240 pages », publié dans Polia, Revue de l’art des jardins, n°2 (automne 2004), p. 127-129.

 

« William Chambers, Dissertation sur le jardinage de l’Orient, Traduit de l’anglais par M. Fréret et suivi de Lettre du Frère Attiret, jésuite, peintre au service de l’empereur de la Chine, à Monsieur d’Assaut (1743), Saint-Pierre-de-Salerne, Gérard Monfort Éditeur (collection Emblemata), 2003, 94 pages », publié dans Polia, Revue de l’art des jardins, n°2 (automne 2004), p. 127.

 

« Joseph Cho Wang, The Chinese Garden, Hong Kong, Oxford University Press, 1998 ; et : Stanislaus Fung and John Makeham (guest editors), Special Issue on Chinese Gardens of Studies in the History of Gardens and Designed Landscapes, London/Washington, Taylor and Francis, vol. 18, n°3 (July-September 1998) », publié dans China Review International, vol. 8, n° 1, Spring 2001, p. 251-254.

 

 

HUMOUR DANS LA PEINTURE ZEN

A_Affiche_Zen

 

Le rire et l’humour sont très présents dans la peinture Zen et particulièrement à l’époque d’Edo. Ainsi, les œuvres des moines Zen et peintres Hakuin Ekaku (1685–1768) et Sengai Gibon (1750–1837) sont-elles particulièrement remarquables pour l’espièglerie et l’humour qui transparaissent tant dans leurs dessins que dans leurs textes.

Si l’on considère les œuvres de Hakuin et Sengai au sein de la tradition picturale Zen, il est essentiel de s’interroger sur la place de l’humour dans leurs peintures. Est-ce un procédé artistique ? Est-ce utilisé pour le plaisir de rire ? Ou existe-t-il une connexion religieuse ou philosophique entre le Zen et l’humour ?

Ces questions seront abordées lors des différentes présentations de cette conférence. L’accent sera mis sur les peintures Zen de l’époque d’Edo, mais pourra être étendu aux traditions antérieures.

 

Humor in Zen Paintings

 

Humor and Laughter are used quite often in the tradition of Zen painting, especially in the Edo period. Paintings by the Japanese Zen monk-painters Hakuin Ekaku (1685–1768) and Sengai Gibon (1750–1837) in particular stand out for their qualities of playfulness and humor, which can be seen through both texts and images.

If we consider paintings by Hakuin and Sengai as part of the Buddhist paintings tradition, one cannot avoid asking: Why did they use humor in their paintings? Was it an artistic method? Was it used merely for the sake of laughter and playfulness as an end? Or is there a philosophic and religious connection between Zen and humor? 

Such questions will be raised in this conference through four different presentations. The focus will be mainly on Zen paintings of the Edo period, but shall be extended to earlier traditions.

 

 

Programme

 

13h00                        Introduction des organisateurs

                                   Jean-Sébastien Cluzel (Université Paris-Sorbonne)

                                   Galit Aviman (Ben-Gurion University of the Negev)

 

 

13h20                       Et vous trouvez-ça drôle ? Considérations sur l’usage de l’humour                                            dans l’histoire du Zen.

                                   Didier Davin  (Institut national de littérature japonaise – Tokyo)

 

14h00                       Early expressions of humor in Buddhist art and Zen Buddhist                                       paintings.      

                                   Izumi Takeo (Tohoku University – Kyoto National Museum)

14h40                       Pause

15h00                       Hakuin’s Humor in Context

                                    Stephen Addiss (University of Richmond)

                       

15h40                       The Breaking of Rules: Humor and Laughter in Hakuin and Sengai’s Paintings

                                   Galit Aviman (Ben-Gurion University of the Negev)

 

16h20           Discussion

 

 

Ce colloque a été rendu possible grâce au soutien de l’Etat français, géré par l’Agence nationale de la recherche au titre de l’Idex Sorbonne-Universités, à celui du Conseil scientifique de l’université Paris Sorbonne, ainsi qu’à celui du Centre de recherche de l’Extrême-Orient.

 

Les communications données en langue anglaise seront traduites en français.

 

L’entrée de l’auditorium de la galerie Colbert est libre, dans la limite des places disponibles; aucune réservation n’est possible.

 

 

 

 

 

 

FONDEMENTS DE LA PENSÉE CORRÉLATIVE CHINOISE

La prochaine séance Langarts aura lieu le vendredi 11 mars (horaires
et lieux habituels, voir ci-dessous) et c’est un événément :

une triple conférence ou une conférence à trois voix sur le thème
de la pensée corrélative chinoise.

 

LE CONFÉRENCIER INVITÉ EST LÉON VANDERMEERSCH QUI PRÉSENTERA LES  FONDEMENTS DE LA PENSÉE CORRÉLATIVE CHINOISE ;

DEUX INTERVENTIONS SUIVRONT QUI EN MONTRERONT LES APPLICATIONS EN  MÉDECINE CHINOISE (LAURA LÈGUE) ET EN MUSIQUE (MOI-MÊME).

 
Horaire : de 10h00 à 13h00 ;

Lieu : Bâtiment Le France (salle 638), 190-198 avenue de France
(métro Quai de la gare, bus 89)

Véronique Alexandre Journeau